Le bateau ivre



 
PortailCalendrierAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

 Sujets 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
11102011

Ce tantôt je partis pour un grand gambadou !
Je quittais le village direction Imbèque... Le ciel, cet insolent, était d'un bleu profond. Quelques nues dérivaient sans eau ni conviction. il faisait chaud, trop chaud ! Comme aux plus forts moments de canicule les champs dévastés laissaient monter des chants pathétiques... Sur les versants du Lot les prairies ne sont plus, la terre à nue n'est que poussière.
Image d''été implacable...
Dans les bois pourtant les ors et les rouilles flambloyent mais ça ne fait plus pleurer les anges.
Plus loin j'ai retrouvé mon Chardonnet et sur...
 
par manon1014 - Commentaires: 2 - Vues: 882
29092011

Les nues s'étaient faîtes tendres, puis en cet automne qui ne veut point naître les nues se sont fait attendre.
De temps en temps en demi-vapeur en petits moutons ras, sur l'aile d'un demi-vent elles s'en viennent narquoises puis s'enfuient, s'en sauvent, sauvent qui peut...
Derrière chez moi, la source sur le tas, rit en silence de galets séchés !

Les noyers sont jaune d'or... Ô ! Branches soutenez leurs fruits qui attendent la pluie pour glisser au sol.

Encore un peu de temps et les nues s'en viennent, puis plus loin encore elles vont "s'encottoner, s'emplumer,...
 
par manon1014 - Commentaires: 5 - Vues: 653
19092011

Par les maux perdus, les mots sont envolés...
Par delà le silence
On panse
Qu'il est long le cheminement de la pensée !
Au ciel je voudrais envoyer des voyelles et consonnes,
Et recevoir des mots en bouquets.
En faire de petites histoires un peu polissonnes
Et venir vous les raconter.
Qu'il est loin le temps du partage
Et de l'interactivité.
Voyez-vous nous sommes trop sages
Va falloir nous corriger !
 
par manon1014 - Commentaires: 7 - Vues: 601
13012011

Peut-être qu'il faut... Il faut sortir les mots, de ces mots impossibles qui transpercent les maux.
Un jour au petit matin, une vie qui bascule... Plus rien !
Puis il faut trouver les mots pour le dire, décrire l'absurde, emprunter les mots des autres pour dire que chez nous...
Penser un prénom... Ajouter mort ! Et se fermer, se claquemurer parce que l'impossible personne n'est tenu d'y penser...
Et les jours s'ajoutent aux nuits, temps absurde qui semble immuable jusqu'au dernier coup de frein.
Je n'arrive pas à penser assez loin pour ne plus te voir. J'étais si petite...
 
par manon1014 - Commentaires: 3 - Vues: 458
03012011

J'aime lorsque la nuit bien avancée ferme tout doucement mes paupières...
J'aime l'instant où le cerveau presque déconnecté laisse monter la matière, la substance, le substrat.
Alors tombent les mots, ceux que l'on attendait plus. De ceux qui ne racontent pas d'histoires, qui ne sont jamais dits, mais que l'on écoute tout doucement avec pudeur.
Mots musiques, mots magiques en gerbes, en étincelles, en faibles lueurs tenues, tremblantes...
Mots sans langue... Âge de vérité, du bout des yeux, d'un sourire fugace.
Il y avait des mains qui s'offraient, la joie qui irradiait,...
 
par manon1014 - Commentaires: 9 - Vues: 510
26122010

Il y a ces jours lointains, fantômes en devenir et qui n'ont jamais voulu naître. Promesses de braises tombées en cendres si fines que la chaleur s'en est évaporée.
Dans ce ciel de brumes alanguies, entre froid et neige à tire d'ailes...
Sur l'aile du vent les flocons se sont posés, criblant mon visage de pointes acérées.
Le vent s'en vient, le vent s'enroule... Même plus une feuille à tourbillonner.
Le vent s'en mêle, le vent sans trêve, s'en vient l'écir glacé.

Il y a du mystère à torturer la mort. Il y a de la cruauté à geler la terre, à tarir les cascades en...
 
par manon1014 - Commentaires: 4 - Vues: 481
19022007

Il n'en est de plus beau, de plus poignant,
Il semble vierge à l'abri de notre temps.
Mais dans le creux d'une combe,
Sous les herbes bien caché
Un ru creuse sa tombe
A peine un murmure, désespéré.

Il y avait nos tourbières, nos zones humides,
Qui retenaient, filtraient nos réserves,
Mais il y a aussi ces hommes cupides
Qui réservent à Saint-Pognon toute leur verve.
Et les ruisseaux s'en vident
Et les rivières s'épuisent sans plus une ride.

En ces espaces ouverts il convient de traiter
D'apporter de l'azote et des lisiers,
 
par manon1014 - Commentaires: 9 - Vues: 486
23092006

La cascade du Déroc…
Je n’y suis jamais allée sans avoir l’impression de marcher dans le passé…
Ce chemin entre deux murs de pierres dont l’œil du poète a chaque fois gommé comme un outrage toute trace de poteaux et de barbelés !

Au bout du chemin, légèrement sur la gauche il y a une vieille bâtisse et je me plais à imaginer la vie des premiers occupants suspendus entre le ciel et la cascade ! En fermant les yeux on entend les mêmes sons qu’eux qui devaient rythmer toute leur vie !

Par les pluies d’automne ils devaient entendre un furieux, tumulte… Et la nuit de...
 
par manon1014 - Commentaires: 4 - Vues: 721
11032007

Il y a nos courses folles dans les drailles, à surprendre l'écureuil, à déloger la violette, pâquerettes blanches ont chassé la gelée, les fleurs éclatent, pressées, printemps en devenir, le vieux général est bien fatigué !
La pie s'élève royale de ses bleus, bleus plumes, plumes à enchanter nos heures, nos heures vermeil à murmurer aux anges l'histoire d'un éden, là dans nos bras qui se referment !
Sais-tu que déjà...

C'est un temps que berce encore de flammes et de cendres la chaleur du foyer, mes cheveux soies, mes cheveux blés sur tes genoux et tes mains à s'y perdre en...
 
par manon1014 - Commentaires: 5 - Vues: 578
27042006

Un petit retour en arrière, nous sommes en 2737 avant JC... Et la caravane passait déjà !

L’empereur Chinois « Chen Nung » s’assoupit à l’ombre d’un théier sauvage, il avait abandonné le chêne à cause des glands ! Une brise légère mais tenace amène quelques feuilles dans sa tasse et au réveil il découvre ce merveilleux breuvage. C’est le début de sa mise en culture.
Il suit tout d’abord la route des caravanes malgré le cri... De Jésus.
C’est la Mongolie, le Tibet, le Moyen-Orient puis la Russie. C’est ainsi que les bateliers de la Volga organisent des Wodka’ Tea très chaudes,...
 
par manon1014 - Commentaires: 3 - Vues: 581
07012006

Je ne sais qui a commencé le premier ni vraiment pourquoi ! Il fût un temps où les brebis paissaient entre les pierres, il suffisait en fait de peu d’espace pour chaque paysan qui avait le bonheur d’en posséder deux ou trois ! Si ça se trouve de l’autre côté du champ, poussaient des orties et la fermière y amenait le cochon ! Je la voie encore jeune sous sa coiffe son tablier relevé bien haut qu’elle maintient à la taille pour porter les œufs qu’elle trouve en chemin dans tous les coins de la ferme ! Très certainement l’un d’entre eux un peu moins pauvre, un peu plus évolué s’est acheté la première...
 
par manon1014 - Commentaires: 3 - Vues: 534
06112005

Dériver,
au fil de l'eau,
au fils du temps
un instant
c'est beau
puis planer !
De la musique
que jaillisse
pensées féeriques
qui laissent un coeur lisse !
Lisse après la tempête
qui broie, déchire et rend
aux poètes leurs têtes
de pêcheurs impénitents !
Le son, l'image
crée le mirage
laissons-nous porter
et surtout sans penser !
Sentir, seulement sentir
l'iode, les embruns la vie
la douceur, la tendresse à nous ravir
mais jamais au grand jamais l'oubli !
Une plume, légère et tendre
 
par manon1014 - Commentaires: 4 - Vues: 550
10022009

Se mettre là sur cette page vide et laisser glisser nos mots,
mots sourire, maux arides... Sans larme !
Dieu faut-il que je m'alarme d'avoir laissé tomber la plume ?

En fait c'est elle qui s'est envolée trop haut, trop loin, sur mon sentier favori : La voie lactée !

T'tite glantine j'ai fais des bouquets d'épines, perles de sang sur le blanc manteau...
Jour et nuit l'Ecir chemine là-haut sur le plateau...

Là-haut il fait tourmente et ce n'est point tant le vent qui hurle mais les loups qui japent !
De chaos de Granit aux croix, croisées des chemins...
 
par manon1014 - Commentaires: 3 - Vues: 492
03022009

Il fait froid, il fait si froid derrière la porte...
Mais je vais la laisser ouverte, et qui sait ?
Qui c'est qui s'échappe posée sur des volutes de brumes ?
Ce n'est pas bien prudent, mais je vais la laisser, mon espérance.
Je sais qu'elle va courir vers toi de combes en vallées de sommets en ravins...
Puis le temps immobile se suspendra ...
Hé ! Temps ! Et le Cygne glisse !
Hé ! Tends ! Et la lune coule pour se noyer.
Hé tant, si long le temps tendu vers toi !

Quand l’aube sera juste une nuit qui n’est plus,
Ou un jour qui n’est pas encore…
 
par manon1014 - Commentaires: 1 - Vues: 402
11112008

Les non-dit sont parfois des mots tendres
que l'on peut lire dans les yeux.
Les mots dits souvent sont fait pour ne pas se comprendre,
Pour ne pas se livrer,
Pour ne pas avouer...
Ces mots dits-là envelopent la vérité
Que l'on veut cacher ou se cacher !
Ils cachent les maux à taire
Qu'ont ne peut livrer.

Vois, elle, comme elle te tente
avec ces mots ricochets.
Qu'on sonne le glas
Des mots creux et vides,
De ceux à dire, à faire comprendre, à expliquer, à montrer, à refuser, à nier, à renier...

Non les mots ne sont...
 
par manon1014 - Commentaires: 4 - Vues: 487
 Aller à la page : 1, 2, 3, 4  SuivantRevenir en haut 
Utilisateurs parcourant actuellement ce forum: Aucun
Modérateurs:Aucun
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers:  
Nouveaux messages Nouveaux messages
Nouveaux messages [ Populaire ] Nouveaux messages [ Populaire ]
Nouveaux messages [ Verrouillé ] Nouveaux messages [ Verrouillé ]
Pas de nouveaux messages Pas de nouveaux messages
Pas de nouveaux messages [ Populaire ] Pas de nouveaux messages [ Populaire ]
Pas de nouveaux messages [ Verrouillé ] Pas de nouveaux messages [ Verrouillé ]
Annonce Annonce
Annonce globale Annonce globale
Note Note