Le bateau ivre



 
PortailCalendrierAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Infinitive
Animatrice
Animatrice
avatar

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Noël   Mer 7 Déc - 7:59

En 300 mots maximum...
A vous mes tendres...
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23466
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 59
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Noël   Mer 7 Déc - 9:09

Un petit conte alors.... Allez tous à nos plumes. Nous mettrons notre conte ici et après dans la rubrique des contes et histoires.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23466
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 59
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Noël   Mer 7 Déc - 18:49

Je vais avoir du mal tu sais, je ne suis pas très contes ni histoires, si je n'arrive pas à trouver l'inspiration, quelques mots poétiques seront-ils acceptés ? bea

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Doux Guerrier
Bavard
avatar

Masculin
Tigre
Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/02/1962
Age : 55
Localisation : à la poursuite des poussières d'étoiles
Loisirs : le beau....et ça en fait..des activités!!!
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: Noël   Jeu 8 Déc - 0:17

Il était une fois une étoile qui brilla si intensément qu'elle attira une foule qui la suivit...même les animaux intrigués suivirent sa course...il parait qu'un nouveau-né fils de Dieu venait de naître...
Tous les animaux en cortège tinrent à lui faire un présent...
Le lion,le roi lui offrit sa voix d'orateur puissant...
L'éléphant sa force de résister passivement...
Le mouton,tout fiere ,sa toison pour lui donner de belles boucles...
Le boeuf,son soufffle chaud...
Le renard...sa ruse,et son sens de la dialectique....
L'aigle,un peu vantard,son regard persant...
Bref,chacun se pressait, et à qui mieux-mieux offrant fièrement une partie de son talent...

Vint le tour du dernier animal....un tout,tout petit animal,tout triste,un petit ver de terre....

-Seigneur,je ne suis pas grand chose,je n'ai pas de talent..je n'ai ni belle voix,force,toison,souffle,ruse,regard persant..rien de tout cela...je n'ai rien à offrir....que moi....mais je m'offre à toi de tout mon coeur....

A ces mots,le petit Jésus est émerveillé....

il dit:
- Mais petit ver, tu me fais le plus beau des présents,alors que les plus riches ne m'offre qu'un peu de leur talent,en plus en etant fier d'eux-même,toi,le plus petit,tu n'as pas hésité à t'offrir entièrement de tout ton coeur... Aussi pour récompenser d'être venu pleinement à moi,je vais t'offir la lumière...avec elle,jamais tu ne seras perdu,même au plus profond de tes nuits,tu pourras toujours la voir briller....

Et depuis cette nuit là,le petit ver se mit à briller de tout son amour contenu...et devient un ver luissant....

Désormais derrière cette douce lumière,vous savez que brille un coeur qui palpite de tout l'amour qu'il offre....


Revenir en haut Aller en bas
Infinitive
Animatrice
Animatrice
avatar

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Noël   Jeu 8 Déc - 12:24

Magnifique !!! Il est de toi ???
Dis, puis je le conter à mon tour à d'autres ?
Je suis conteuse à mes heures perdues...
Revenir en haut Aller en bas
Infinitive
Animatrice
Animatrice
avatar

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Noël   Jeu 8 Déc - 12:25

C'est un jour comme un autre. Enfin presque. C'est Noël. C'est Noël et il fait froid. Un froid glacial. Qui entre sous le manteau de Marie. Comme une gifle de glace qui lui fouette les reins. Faut dire que le manteau de Marie n'est plus très jeune. Il en a surement vu des hivers. Il a fini par s'user. Par s'étioler. Comme Marie d'ailleurs.

Marie a 72 ans. Elle est sans domicile fixe. C'est comme cela qu'il disent à la mairie. Sans domicile fixe. Marie, elle trouve ça idiot. Elle est sans domicile, un point c'est tout.

Alors pour rechauffer un peu son vieux corps tout sec, elle prend le bus. La ligne 9. C'est la plus longue. Elle cale son cabas sous le siège et cache ses ongles sales dans les plis de sa pauvre jupe en lainage.

Le ticket est valable deux heures. Pendant deux heures elle aura chaud. C'est ainsi tous les jours. Tous les jours d'hiver. Mais aujourd'hui, c'est Noël. La ligne du bus s'arrête deux heures plus tôt. Elle n'y avait pas pensé Marie. Alors elle descend, à l'autre bout de la ville. Loin de tout. Elle est désemparée. Elle ne sait pas ou elle va blottir cette nuit, son pauvre corps de vieille dame.

Elle s'est assise, là, sur une marche. A l'entrée d'une banque déjà fermée. Ses yeux bleus ne sont plus qu'un puit de gris. Elle pleurerait bien Marie. Mais elle a tant pleuré qu'elle ne sais plus le faire. Elle n'a plus de larmes.

Elle s'est assise là. Je crois bien qu'elle était prête à renoncer.

Mais il y a eu cet homme qui est passé. Il devait avoir 40 ans. L'âge de son fils à Marie. Il s'est arrêté près d'elle et lui a tendu la main. Il l'a relevé comme on releverait une princesse. En s'inclinant un peu devant elle. Il lui a fait un doux sourire et il l'a emmené chez lui. Dans une grande maison. Il a une famille l'homme doux. Une famille mais plus de mère. Alors cette vieille, seule dans la rue le soir de Noël. C'était plus qu'il ne pouvait en supporter.

Depuis le temps qu'il se dit qu'il faudrait une grand-mère aux enfants. Depuis le temps que dans son coeur, il se dit qu'il y a de la place, que le petit appartement du rez de chaussé est bien vide depuis que sa mère... Qu'il ne lui en couterait rien à lui ...

Elle est si belle. Si triste. Deux coeurs tristes et brisés, en les ajustant bien, ça doit bien arriver à pouvoir faire un coeur entier ?

Le soir de Noël, cela peut marcher...
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23466
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 59
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Noël   Jeu 8 Déc - 13:36

Bravo, alors la je m'émerveille, quelle joie de voir que vous avez une telle facilité tous les deux pour nous conter des jolies histoires.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Doux Guerrier
Bavard
avatar

Masculin
Tigre
Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/02/1962
Age : 55
Localisation : à la poursuite des poussières d'étoiles
Loisirs : le beau....et ça en fait..des activités!!!
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: Noël   Jeu 8 Déc - 18:03

@ Anne,oui sans soucis.....mais c'est un réamménagement d'un souvenir de conte entendu dans mon enfance lors des jeudi avec le pasteur...dans mon Sud-ouest natal....

@ Infinitive quel joli conte qui me touche profondément... ça me fait penser au roman d'Anna Gavalda, "ensemble, c'est tout"...où se rencontrent des âmes "bancales" échorchées par la vie..et qui ensemble..."boitent droit" dans la chaleur humaine... (je n'ai pas vu le film,dont j'ai appris,ignard que je suis, l'existance ,il y a peu!)
Revenir en haut Aller en bas
Infinitive
Animatrice
Animatrice
avatar

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Noël   Jeu 8 Déc - 18:58

Doux Guerrier a écrit:
@ Anne,oui sans soucis.....mais c'est un réamménagement d'un souvenir de conte entendu dans mon enfance lors des jeudi avec le pasteur...dans mon Sud-ouest natal....


Hum... C'est moi qui te demandait l'autorisation de conter ton texte... Je prends donc ta réponse comme un oui ?


saint saint saint
Revenir en haut Aller en bas
Doux Guerrier
Bavard
avatar

Masculin
Tigre
Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/02/1962
Age : 55
Localisation : à la poursuite des poussières d'étoiles
Loisirs : le beau....et ça en fait..des activités!!!
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: Noël   Jeu 8 Déc - 20:03

Que je suis un sot ballot,
je crois que j'ai trop vite entamé mon ti rhum arrangé...
il faut dire que le froid descend doucement dans mes os
Et vos prénoms ,ai mélangé....

bon,voilà,j'ai commis ma forfaiture : ma nullité en rime...
Revenir en haut Aller en bas
Infinitive
Animatrice
Animatrice
avatar

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Noël   Jeu 8 Déc - 20:20

bravo1 pour l'impromptu !!
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23466
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 59
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Noël   Jeu 8 Déc - 21:41

Humm le rhum arrangé... j'en prendrais bien un peu moi aussi. bea Mais soyons sage.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23466
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 59
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Noël   Jeu 8 Déc - 21:42

je vous invite à copier vos contes en double sur la section contes et histoire, tant qu'a faire que tout le monde en profite. saint

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Infinitive
Animatrice
Animatrice
avatar

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Noël   Ven 16 Déc - 10:05

Un autre ? Un petit conte pour enfants... Que nous sommes encore un peu, je m'y attache... Je l'ai écrit cette semaine pour ma poupée douce...

La campagne est muette... Complètement muette... C'est comme cela à chaque fois. Plus d'odeur, plus le moindre bruit. Juste un silence magnifique et cette blancheur impeccable. Les arbres paraissent enfouis sous une couette de coton épais.

Les chemins et les routes ont disparu, en lieu et place, les poteaux électriques sont devenus de fantastiques gardiens, les longues stalactites qui en jaillissent, semblent vouloir s'enfuir des cables et transforment le réseau en guirlandes scintillantes...

Tout semble suspendu. Comme en attente. Le vent, joueur, a chahuté les flocons et modelé la plaine au gré de ses humeurs.

Là une congère amusante, qui semble vouloir faire demi-tour, hésite et va finalement se coucher en vaguelettes douces jusqu'aux pieds de grands chênes. Ici les buissons de lauriers, dont le feuillage sombre paraît enveloppé de ouate, sont parés de milles boules blanches.

Les hauts peupliers dont les branches fines ployent sous le poid de la neige, ont pris une courbure étonnante, et puis encore les saules pleureurs, dont les branches forment presque un igloo et dont la bouche béante vient s'ouvrir sur le chuchotement du ruisseau.

Et tout ce blanc. Tout ce blanc immaculé dans lequel les yeux du promeneur se perdent.

Un bruit étrange interrompt son plaisir. Il s'arrête et s'approche doucement du grand saule. C'est un pleur, non pas un chagrin comme celui qu'il connaît, non, bien sur, mais plutôt un reniflement, comme un râle...

Il se faufile entre les buissons, lentement pour ne pas faire de bruit. La neige crisse sous ses pas, le bruit s'arrête une seconde. Lui aussi, les oreilles aux aguets... C'est étrange... Puis il entend une respiration forte. C'est un petit... Il le sent de façon intuitive... Le bruit qu'il fait n'est pas un bruit habituel... Lentement, il soulève le rideau de branches qui s'est fondu avec le sol immaculé, il passe sa tête en clignant un peu les yeux... Dans un coin de l'igloo de branchages, le petit est roulé en boule. Il gémit. Il lui semble bien qu'il pleure encore... Mais il ne voit pas la petite tête enfouit sous les bras...

C'est bien un petit... Il doit être perdu... Il va mourir de froid... Il l'appelle doucement, pour ne pas l'effaroucher. Il s'approche lentement. L'odeur forte du petit lui vient aux narines. Une odeur animal, de sueur et de peur.

Il grogne, et s'enfonce un peu plus dans l'igloo de neige pour s'approcher du petit qui semble terrorisé, en le voyant, il a poussé un glapissement aigu et s'est tassé le plus loin possible contre les branches noires. Le promeneur s'est assis. Son haleine fait une brume douce. Il ne bouge plus. Peut-être qu'ainsi le petit va finir par s'approcher.

Ils se sont regardés pendant de longues minutes. Le petit a fini par tendre une main vers le promeneur. Il s'est mis debout, a séché ses larmes. Et tout doucement avec encore mille craintes, il s'est approché du jeune ours brun. L'ourson n'a pas bougé, pour ne pas l'affaroucher. Il a juste grogné encore un petit coup et lèché la main de l'enfant.

"Allons petit-homme, que fais tu là seul sous le saule dans cette neige" semblait il dire.

Le petit garçon s'est assis contre lui, cherchant dans la fourrure de l'animal, de la chaleur et de la présence. Il a posé sa tête contre le cou puissant de l'animal.

L'ourson s'est couché sur le flanc, comme il a vu faire sa maman avant qu'elle ne meurt dans le torrent. Le petit s'est blotti contre lui. Il s'est endormi là...

Dans le coeur du jeune ours, un battement étrange. Il s'est senti tellement fort. Tellement important, tellement responsable...

Quand l'enfant a été bien endormi. L'ours a quitté l'abri du saule, il a couru dans la plaine, puis dans la vallée.

Il a pleuré, grogné devant la maison des hommes, semblant pietiner d'impatience, il a appellé: "Venez mais venez ! Le petit est là, pas très loin ! Venez, il va mourir de froid, il n'a pas de fourrure !"

Les hommes n'ont pas compris ! Ils ont applaudi et pris des photographies. Ils ont cherché à l'attrapper avec un grand filet... Sont-ils bêtes...

L'ourson est reparti. Il s'est à nouveau faufilé sous le saule et blotti contre l'enfant, soufflant son haleine chaude pour qu'il n'ai pas froid.

Le lendemain, les hommes de la maison, par la fenêtre ont vu quelque chose que, foi d'homme, ils se rappelleront jusqu'à la fin de leurs jours.

Ils ont vu arriver le petit de la ferme du Causse, celui qu'on croyait perdu et mort depuis deux jours, accroché au cou d'un ourson trois fois plus gros que lui. Ce même ourson, qu'hier, ils avaient cherché a attrapper.

L'ourson, de son museau, a poussé le petit garçon vers les hommes, il a dansé encore un petit peu, debout, sur ses pattes arrières, a poussé un dernier grondement comme un adieu. L'enfant s'est jetté dans ses pattes. Et les hommes, sidérés, ont vu le jeune animal poser tout doucement, sur la tête de l'enfant, une patte grosse comme une assiette. Il a ensuite passé sa grande langue rose sur la joue du petit. S'est retourné une dernière fois puis, il est parti.

Cette histoire, je vous jure que je ne l'ai pas inventée ! On la murmure au coin de feu dans les maisons du village depuis une dizaine d'année. Il paraîtrait même que, parfois, sur le haut de la colline, un grand ours brun se poste au pied du grand chêne et pousse deux ou trois grognements fantastiques en regardant les maisons en contre-bas.

La vallée alors se tait quelques instants... Comme les jours de neige...


Revenir en haut Aller en bas
nane
Moulin à Paroles
avatar

Féminin
Tigre
Nombre de messages : 10181
Date de naissance : 22/11/1950
Age : 66
Localisation : Val de Marne et Côtes d'Armor
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Noël   Ven 16 Déc - 16:14


Et c'est depuis ce temps là que, tous les hivers, la-haut dans le grand nord, les ours revêtent leurs habits blancs comme neige. C'est pour passer inaperçu des chasseurs... C'est la récompense que Dame Lune leur a offert ♥
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23466
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 59
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Noël   Ven 16 Déc - 16:32

Je suis émerveillé par ce talent que tu as de raconter des histoires, on se laisse porter, tout y est, le décor est planté l'histoire prend image au fur et à mesure qu'on la lis.

As-tu brodée sur une légende ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Infinitive
Animatrice
Animatrice
avatar

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Noël   Dim 1 Jan - 23:50

réponse tardive... Sourire... Jamais trop tard dit le proverbe (une annerie parfois !)
Non, je l'ai sorti tout droit de ma petite cervelle enfièvrée, à main levée...
merci anne de tes compliments, ils me touvhent réellment, et j'aime beau coup la fin proposée par nane, je vais l'ajouter (si elle le permet...)!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noël   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le bateau ivre  :: Les joies de l'écriture-
Sauter vers: