Le bateau ivre



 
PortailCalendrierAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 En attendant Corto...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal
Langue pendue
Langue pendue
avatar

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 306
Date de naissance : 12/11/1959
Age : 57
Localisation : Flandre
Loisirs : Ecrire et lire, lire et écrire
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: En attendant Corto...   Mar 1 Déc - 19:13



Port Arthur…


En claquant la porte vermeille…
Longue presqu'île du Lio-tung
Je songe, nostalgique à ses soeurs soleils
Lu-Shun… Lu-Shun…
A ces déesses, les prêtresses d’ailleurs
Pourvoyeuses d’oubli…
A cet endroit humide et sombre où la fleur de sommeil
Fait voyager sur une natte
Dans la fumée de velours sale
Elle…
Wee-Lee Song, de Shanghai
Larmes salées pour la ballade…

Le ciel frissonnera peut-être sur les marins désenchantés,
Vers les lointains de Mandchourie
Je sais que jamais, jamais, je ne reviendrai…
C’est un siècle de fer qui commence et le feu commence à gagner.

Cargaisons de métal sous pavillon de complaisance.
Fusils Springfield contre indulgences…

Au large de la mer de Bismarck…

Pandora est longue et féline
Sur le pont du catamaran
Filles de safran qu’on imagine
Prenant le thé Hôtel Bellerive, conversations nonchalantes…
Lin froissé… ombrelles blanches…
Jamais, je ne regarde en arrière
Elle sait que je suis déjà parti
Pandora souhaiterait autre chose… Ou quelqu’un…
Amarrer son destin en remorque, en partance vers demain.
Elle ne me demande rien
Et je ne suis pas curieux…
On quitte parfois la table
Avec un maître atout en main… Trois reines et trois couleurs…
Pandora Groovesnore… Les patios de Bougainville…
Une odeur de jasmin…



Le ciel frissonnera peut-être sur les pontons désertés
Vers les hauts fonds des Salomon
Je sais que jamais, jamais, je ne reviendrai…
C’est un siècle de fer qui commence et le feu commence à gagner.

Cargaisons de métal sous pavillon de complaisance.
Fusils Springfield contre indulgences


Pont du Rialto…


En quittant la chambre diaphane
Palazzo Camerlenghi
Je pense à son ventre corail
Louise… Louise…
L’émigrée polonaise, la Belle de Milan
Cambrée sous les lambris, les lustres de dentelle
Le tango est un cri d’amour sur l’infini
J’emporte dans les yeux
Les heures de soie… les volutes d’un cigare…
Louise Brookszowic, la belle de Milan…
J’entends dans le lointain les cris du carnaval…

Le ciel frissonnera peut-être sur les canaux désenchantés,
Vers les rivages de la lagune
Je sais que jamais, jamais, je ne reviendrai…
C’est un siècle de fer qui commence et le feu commence à gagner.

Cargaisons de métal sous pavillon de complaisance.
Fusils Springfield contre indulgences…
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23466
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 59
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: En attendant Corto...   Ven 4 Déc - 19:06

Humm moi aussi j'ai aimé voyager avec Corto, j'aime beaucoup le personnage et son graphisme.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Pascal
Langue pendue
Langue pendue
avatar

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 306
Date de naissance : 12/11/1959
Age : 57
Localisation : Flandre
Loisirs : Ecrire et lire, lire et écrire
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: En attendant Corto...   Sam 5 Déc - 12:16

Hugo Pratt fut un grand dessinateur et également ce que l'on sait moins un écrivain des plus honnêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En attendant Corto...   

Revenir en haut Aller en bas
 
En attendant Corto...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Condé, Maryse] En attendant la montée des eaux
» Les voyages de Corto Maltese
» En attendant le train
» En attendant Noël "Couleur d'étoile"
» salutations ..en attendant votre aide !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le bateau ivre  :: Les joies de l'écriture-
Sauter vers: