Le bateau ivre



 
PortailCalendrierAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les Métiers disparus

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gabale
Sacrée Pipelette
Sacrée Pipelette


Masculin
Singe
Nombre de messages : 1069
Date de naissance : 18/08/1944
Age : 73
Localisation : Expatrié
Loisirs : Des tas, bien de trop
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Les Métiers disparus   Lun 7 Déc - 10:24

Le loiret, étant un département quasi plat, de faible altitude, le service de la Poste était assuré éssentiellement en voiture à chien, on peut voir sur cette carte postale ancienne datée aprés 1905, la factrice de St Cyr en Val, assurant son service avec son attelage !
Pauvre bêtes, je vous rassure quelques années plus tard ce fut interdit !

Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions-mescollections.blogspot.com/
Gus
Sacrée Pipelette
Sacrée Pipelette
avatar

Masculin
Tigre
Nombre de messages : 1406
Date de naissance : 09/10/1950
Age : 67
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Lun 7 Déc - 11:06

Dictionnaire des vieux métiers - 1200 métiers disparus ou oubliés par Paul Reymond - éditions de Broéliande. 7 bis rue César Frank Paris 15e

- par exemple une "blondeuse" késaco ? ou un "Bénatier" ?
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23469
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 60
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Lun 7 Déc - 11:15

Alors la, je ne sais pas du tout Gus ! Des vieux métiers disparaissent, des nouveaux apparaissent, ainsi va la vie, mais c'est toujours émouvant que de voir ces vieilles photos.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Gus
Sacrée Pipelette
Sacrée Pipelette
avatar

Masculin
Tigre
Nombre de messages : 1406
Date de naissance : 09/10/1950
Age : 67
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Lun 7 Déc - 20:14

Blondeuse = dentellière en soie

Bénatier = ouvrier confectionnant des paniers en osier
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23469
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 60
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Lun 7 Déc - 20:34

Tu vois je ne connaissais pas du tout du tout.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Gabale
Sacrée Pipelette
Sacrée Pipelette


Masculin
Singe
Nombre de messages : 1069
Date de naissance : 18/08/1944
Age : 73
Localisation : Expatrié
Loisirs : Des tas, bien de trop
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Lun 7 Déc - 21:05

Le Caïffa
Je me souviens, mes parents me racontaient les petits métiers qu'ils avaient connu, du passage du remouleur, du rempailleur de chaises, du juif érrant, du liseur de bonne aventure, etc !
Il y avait parmi les marchands ambulants, le passage régulièrement au village du Caîffa !
Je ne sais pas si en Lozère ils avaient une petite charrête semblable pour présenter leur marchandises, ce dont je me souviens, c'est que dans le canton il y avait la maison du Caîffa, une maison qui servait de dépot de marchandises, encore de nos jours elle porte le nom !

Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions-mescollections.blogspot.com/
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23469
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 60
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Lun 7 Déc - 21:16

J'étais petite je me souviens du marchand ambulant, mais à mon époque il était déjà motorisé, par contre le rémouleur oui, très vaguement, le rempailleur, c'était à mon époque des gitans qui venaient s'installer au village pour proposer leur service de rempaillage.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
nane
Moulin à Paroles
avatar

Féminin
Tigre
Nombre de messages : 10181
Date de naissance : 22/11/1950
Age : 67
Localisation : Val de Marne et Côtes d'Armor
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Mar 8 Déc - 7:19

A Paris, près des abattoirs, il y avait des ramasseurs de crottins, c'était aux alentours de la rue Brancion à Paris.

http://paris1900.lartnouveau.com/paris15/lieux/les_abattoirs_de_vaugirard.htm
Revenir en haut Aller en bas
Gabale
Sacrée Pipelette
Sacrée Pipelette


Masculin
Singe
Nombre de messages : 1069
Date de naissance : 18/08/1944
Age : 73
Localisation : Expatrié
Loisirs : Des tas, bien de trop
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Dim 27 Déc - 10:36

Cette cpa est une carte précurseur, (avec dos non divisé d'avant 1905) les toutes premières cartes éditées, le cliché est d'avant 1900 !

On peut voir que le kiosque à journaux de cette marchande était peu fourni, tout au plus trois au quatre canards !
Dont le célèbre petit journal, pas de photo, mais un déssin colorisé, (sur un fait divers) qui faisait toute la première page,
c'était une époque !

Paris - La marchande de journaux


Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions-mescollections.blogspot.com/
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23469
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 60
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Dim 27 Déc - 16:43

Ces kiosques existent toujours bien que ce ne soit plus les même journaux qui y sont vendus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Gabale
Sacrée Pipelette
Sacrée Pipelette


Masculin
Singe
Nombre de messages : 1069
Date de naissance : 18/08/1944
Age : 73
Localisation : Expatrié
Loisirs : Des tas, bien de trop
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Dim 3 Jan - 9:02

Parmi les cartes postales anciennes de Paris, j'ai une préférence pour les cartes Kunzli, ce sont de trés belles cartes à thèmes !
Comme par exemple celle ci !
Le tondeur de chien ambulant

Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions-mescollections.blogspot.com/
nane
Moulin à Paroles
avatar

Féminin
Tigre
Nombre de messages : 10181
Date de naissance : 22/11/1950
Age : 67
Localisation : Val de Marne et Côtes d'Armor
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Dim 3 Jan - 9:45

Je ne savais même pas que ce métier existait ! Tondeur ambulant ! bea

Par contre, de nos jours, il existe des magasins libre service de toilettage pour chiens, le monde change...
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23469
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 60
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Dim 3 Jan - 14:30

Tout se fait en boutique maintenant, c'est fini tout ces petits métiers. Ces visages défient les ans et restent sur le papier nous raconter cette époque.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Gabale
Sacrée Pipelette
Sacrée Pipelette


Masculin
Singe
Nombre de messages : 1069
Date de naissance : 18/08/1944
Age : 73
Localisation : Expatrié
Loisirs : Des tas, bien de trop
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Le Bouilleur de Cru   Sam 30 Jan - 20:53

Le Bouilleur de Cru
Après la vendange, souvent vers la fin Novembre venait le temps de l’alambic.

Le distillateur ambulant s’installait parfois un mois sur la place du village, suivant l’importance de l’alcool à distiller.

Au moment venu chaque viticulteur (ceux qui avaient droit de brûler) lui apportait son marc (draco) à distiller, pour les vingt litres d’eau de vie règlementaires. (d’aïgo arden)

Les hommes faisaient la causette, en grillant une cigarette autour de l’alambic.

Le distillateur avait un verre ébréché à disposition de la communauté, qui servait pour goûter la gnole, chacun puisait dans le sémalou, même les gamins en cachette des parents s’y essayaient pour se prouver qu’ils étaient des hommes.

Dans notre vallée du Lot les vignes étant maintenant à l’abandon, petit à petit cette coutume a disparu, le bouilleur de cru ce n’est plus qu’un souvenir parmi tant d’autres !



Chez nous en Languedoc, plus précisement en Lozère,

le moult de raisin , on appelait ça la " draco "

l'eau de vie " laïgo arden "


Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions-mescollections.blogspot.com/
Jean-Louis
Moulin à Paroles
avatar

Masculin
Coq
Nombre de messages : 9404
Date de naissance : 18/02/1945
Age : 73
Localisation : Au sud de Valence
Loisirs : Selon l'humeur et le temps
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Dim 31 Jan - 7:36

Histoire ( source Wikipédia)

Le privilège de bouilleur de cru remonte à Napoléon lorsqu'il accorda un privilège d'exonération de taxes pour la distillation de 10 litres d'alcool pur ou pour 20 litres d'alcool à 50%. Ce privilège fut héréditaire jusqu'en 1960, où, pour tenter de limiter le fléau de l'alcoolisme dans les campagnes mais aussi sous la pression des lobbies de grands importateur d'alcool fort ou producteur français, le législateur en interdit désormais la transmission entre générations, seul le conjoint survivant pouvait en user jusqu'à sa propre mort, mais plus aucun descendant.

Désormais les bouilleurs de cru non titulaires du privilège pouvaient faire fabriquer leur alcool par le distillateur ambulant mais devaient verser une taxe fiscale aux douanes.

En 2002, une loi de finance indique que la franchise accordée aux bouilleurs de cru encore titulaires du privilège est supprimée, cependant une période de cinq ans prolonge jusqu'au 31 décembre 2007 l'ancien dispositif et à partir de la campagne de distillation 2008, les anciens titulaires du privilège peuvent encore bénéficier d'une remise de 50 % sur la taxe pour les 10 premiers litres d'alcool pur.

Un nouvel amendement voté au Sénat proroge le droit sur les 10 premiers litres jusqu'au 31.12.2010.
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23469
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 60
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Sam 6 Fév - 13:08

Je prend le train en cours, étant peu présente ces derniers jours, j'ai toujours autant plaisir à découvrir ces pages d'histoire que nous présente au travers des cartes postales ancienne Gabale.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Gabale
Sacrée Pipelette
Sacrée Pipelette


Masculin
Singe
Nombre de messages : 1069
Date de naissance : 18/08/1944
Age : 73
Localisation : Expatrié
Loisirs : Des tas, bien de trop
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Jeu 11 Fév - 17:27

Voici une autre cp montrant un attelage Postal en voiture à chien !

Le département du Loiret comme je le disais au tout début de ce post étant un département relativement plat, ce genre d'attelage convenait trés bien pour la région, mais dans d'autres départements, comme par exemple la Lozère cela aurait posé des problèmes pour les toutous !
Avouez quand même que pour ces pauvres chiens ce devait pas être toujours facile !
Le département du Loiret c'est le département ou l'on connait le plus de cartes postales de voitures à chiens, avec des transports de toute sortes, de chifonniers, Marchandes de quatre saisons, Postes, Boulangers, etc,

La SPA n'existait pas encore !


Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions-mescollections.blogspot.com/
Gabale
Sacrée Pipelette
Sacrée Pipelette


Masculin
Singe
Nombre de messages : 1069
Date de naissance : 18/08/1944
Age : 73
Localisation : Expatrié
Loisirs : Des tas, bien de trop
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Lun 13 Sep - 19:39

Voici une belle Carte Photo, sur les métiers disparus que je vous ressort (à nouveau) de ma collection !
Petite anecdote dans mon petit village en Lozère, étant gamin j'ai connu un Monsieur qui en plus de travailler sa petite ferme, pratiquait le métier de sabotier, il avait transmis son savoir faire à son fils ainé !
Moi même, étant gamin j'ai porté des sabots, ensuite des galoches fabriquées par ce Mr !

Cinq saous coustèrou mous esclops, quon déro naous !
Erou dé fraîssé lous ésclops
Iéou lé trouquéré, quand érou bièls !



Dernière édition par Gabale le Lun 13 Sep - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions-mescollections.blogspot.com/
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23469
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 60
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Lun 13 Sep - 20:48

Oh je te remercie de l'avoir remise cette carte Gabale, en effet elle est très belle, très ancienne, il est loin le temps ou l'on portait ces sabots. Toi qui gamin en a porté c'était avec des chaussons en feutrine à l'intérieur ou avec de la paille ? Ça devait faire mal au pied de marcher avec.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
goupil
Moulin à Paroles
avatar

Chat
Nombre de messages : 4672
Date de naissance : 23/04/1915
Age : 102
Localisation : IDF et steppes caussenardes du Sud
Loisirs : l\'errance
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Mar 14 Sep - 7:14

Les sabotiers : le retour.
Merci, Gabale.

Très vieux métier (quelques témoignages de son existence se situent vers 450 après JC), il correspond à la nécessité de beaucoup de gens de l'époque d'aller dans les champs en permanence (l'économie était alors axée sur l'agriculture). Bon isolant contre le froid et l'humidité, le sabot présentait toutefois l'inconvénient de s'user très vite, de un à deux mois, d'où une activité soutenue de ce corps de métier.
Trois morceaux de la taille maximum, 46, étaient taillés dans des billes de bois de un mètre.
Premier travail de dégrossissage avec une hache à épaule de mouton (l'extrêmité du manche est très épaisse et arrondie comme sur l'instrument tenu par le grand sabotier), dite aussi hache à bücher. Outil lourd, il était désaxé vers la gauche pour permettre les mouvements de l'artisan.
Puis la mise en forme commence sur le billot, la chèvre, avec l'herminette (le deuxième outil sur le billot du grand sabotier) ou avec l'asseau (hache à fer courbe).
Le parachèvement, dit parage, se fait ensuite au paroir, l'outil du petit sabotier sur la cp. Long couteau au manche fixé par un crochet à un anneau solidaire de la chèvre, il permet de travailler en force et en finesse, grace à la possibilité de la lame de tourner autour de son axe fixe.
Le rite exigeait qu'on ne donne que des coups impairs de paroir, onze pour de petits sabots, treize pour des grands.
Puis le creusement intérieur se fait à l'aide de gouges, appelées boutoirs, outils à manche incurvé permettant, en poussant (d'où une acception autre bien connue du coup de boutoir), de creuser.
Une fois terminé, le sabot est séché, soit à l'air libre, comme sur la cp, soit fumé dans un local ad hoc.
Au marché, il est taillé, sur mesure, sur le pied de l'acheteur au moment de la vente, lequel acheteur laisse ses anciens sabots qui serviront de bois de chauffage au sabotier.
Un mystère sur cette cp, que tient le grand sabotier dans sa main gauche ?
A vous,
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23469
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 60
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Mar 14 Sep - 10:00

Je ne sais pas Goupil, je laisse d'autres essayer de dire.

En tout cas merci d'avoir pris la peine de nous expliquer comment on fabrique des sabots. Tous ces vieux métiers qui disparaissent, j'ai été surprise il n'y a pas longtemps un rémouleur à sonné à ma porte, un rémouleur des temps moderne.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
goupil
Moulin à Paroles
avatar

Chat
Nombre de messages : 4672
Date de naissance : 23/04/1915
Age : 102
Localisation : IDF et steppes caussenardes du Sud
Loisirs : l\'errance
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Mar 14 Sep - 10:49

Ces métiers ont des histoires, des usages qui correspondent à une longue expérience.
Telle forme ou telle autre d'outil a son utilité, telle opération nécessite un tour de main particulier comme, par exemple pour le sabotier, de tailler des sabots qui pèsent le même poids, imaginez la dextérité...
Les machines à ébauche de sabots ont raboté une partie de leur activité à la première guerre mondiale. La seconde leur a porté le coup fatal avec la botte en caoutchouc.

Les outils disent beaucoup, c'est simplement ce que je me proposai de montrer là.
Revenir en haut Aller en bas
Gabale
Sacrée Pipelette
Sacrée Pipelette


Masculin
Singe
Nombre de messages : 1069
Date de naissance : 18/08/1944
Age : 73
Localisation : Expatrié
Loisirs : Des tas, bien de trop
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Mar 14 Sep - 12:05

Merci Goupil, trés intéréssant !

Je vous conseille (sans faire de pub) le trés beau volume, paru en Octobre 2005, mais peut être il est épuisé !

" Métiers et savoir - faire de toujours " aux Ed De Borée .

Un trés beau livre de mon ami (collectionneur) Marius Gibelin, vous pourrez y retrouver quelques vieilles cartes et photos inédites de ma collection.

Tous les métiers (ou presque) y sont passés en revue, illustrés en photo, avec les outils, il est vraiment super ce livre !


Dernière édition par Gabale le Mar 14 Sep - 21:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions-mescollections.blogspot.com/
Anne
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Coq
Nombre de messages : 23469
Date de naissance : 17/10/1957
Age : 60
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Mar 14 Sep - 13:19


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Gabale
Sacrée Pipelette
Sacrée Pipelette


Masculin
Singe
Nombre de messages : 1069
Date de naissance : 18/08/1944
Age : 73
Localisation : Expatrié
Loisirs : Des tas, bien de trop
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   Mar 14 Sep - 14:13

Lo boutiquo dè l'Escloupié


Les Sabots, ots ots ots ots , les sabots de mon grand père !

Hormis les carte photos, la seule belle CPA (en gros plan) que je connaisse de sabotiers éditée en Lozère a été tirée à Aumont Aubrac !
Cette cp existe avec trois légendes différentes, mais toujours le même étal !
Celle ci est légendée Auvergne, les deux autres Aumont Aubrac.

Revenir en haut Aller en bas
http://mespassions-mescollections.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Métiers disparus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Métiers disparus
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les métiers disparus.
» Règle des tiers: 1/3 vin et 2/3 vignes
» INP - Conserver, restaurer demain. Quelles formations, pour quels métiers ?
» Retour des deux disparus de la forêt Guyanaise
» Vacheron métiers d'ART

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le bateau ivre  :: Albums de voyages :: PHOTOGRAPHIES :: Cartes postales et diaporamas-
Sauter vers: